Site officiel de l'ASNL
 mémoriser mot de passe oublié inscription  
 
 
 
 
 
 

Un peu d'histoire...

Les vainqueurs de la coupe de France 1978

1967 > Naissance de l’ASNL

Sous l’impulsion de Claude Cuny et d’une poignée d’hommes de volonté, l’association sportive Nancy-Lorraine voit le jour. Devant la menace de disparition du football professionnel à Nancy, l’opération de sauvetage, baptisée « BP 17 », est lancée. Plus de 2 000 personnes rejoignent rapidement les rangs des adhérents ! Le 16 juin, la candidature de l’ASNL en deuxième division est acceptée par le groupement du football professionnel.
équipe 1969/1970

1970/1975 > Déjà championne !

Après seulement trois ans d’existence, l’équipe de l’ASNL se hisse à la 2ème place du classement accède à la première division. L’ASNL remportera son premier titre cinq ans plus tard et sera sacrée championne de France de deuxième division en 1975. Durant cette période, la formation se place au cœur des préoccupations. Le premier conservatoire du football est créé au cœur de la forêt de Haye.

1976/1979 > La consécration

L’ASNL vit les plus belles années de sa courte histoire. Le 19 décembre 1976, Nancy bat le grand Saint-Etienne devant 30 384 spectateurs à Marcel-Picot. Ce record d’affluence ne sera jamais battu. L’équipe termine le championnat à la quatrième place. La saison suivante, l’heure de gloire sonne pour l’ASNL lors de la finale de la coupe de France. Grâce à un fameux coup de patte de Michel Platini, Nancy s’impose un but à zéro face à Nice et obtient du même coup son premier ticket pour l’Europe.

 

Aldo Platini et Arsène Wenger1980/1986 > Maintenir le cap

Michel Platini est parti. Dans un premier temps, Nancy se maintient toujours dans la première partie du tableau et manque de peu en 1983 de se qualifier pour la coupe de l’UEFA. Le club va ensuite lutter pendant quatre saisons pour se maintenir au plus haut niveau du football français.  

1987/2000 > L’ASNL en bas régime…

Le club est relégué en deuxième division. S’ensuivent des saisons en dent-de-scie. Malgré un sursaut entre 1998 et 2000, où le club accède à nouveau à la première division, Nancy peine à se reconstruire.


2002 > Un stade tout beau, tout neuf

Après trois ans et demi de travaux d’embellissement et d’agrandissement, le stade Marcel-Picot entre dans une nouvelle ère. C’est désormais une arène fermée et confortable.

2002/2003 > Action, réaction !

En grande difficulté dans le bas du classement de Ligue 2, le club doit se ressaisir. Pablo Correa prend en main la direction d’une équipe à la limite d’être reléguée en National…


2003/2005 > Dribble… rebond !

Le club rebondit d’abord à la 6ème place du classement en 2004 puis réalise un parcours presque sans faute la saison suivante. Nancy fête son quatrième titre de champion de France de L2.

2006 / 2008 > Grandiose !

L’histoire ne se répéterait-elle pas un peu ? L’ASNL affronte Nice en finale de la coupe de la Ligue… et gagne ! Fière, l’équipe brandit la coupe devant une place Stanislas en liesse. La bande à Correa est irrésistible et élimine Schalke 04 de la coupe de l’UEFA. Les Nancéiens surfent ensuite sur les succès en championnat et finissent la saison 2007/2008 à la quatrième place.

Les vainqueurs de la coupe de la Ligue 2006

2008 / 2010 > La confirmation

Désormais bien installée en Ligue 1, l’ASNL amorce un nouveau cycle en misant sur une douzaine de nouveaux joueurs et un style de jeu davantage tourné vers l’offensive. Le pari est risqué, mais indispensable pour atteindre durablement la première partie du classement. Les coéquipiers de Gennaro Bracigliano s’en sortent avec les honneurs et vivent deux saisons plutôt tranquilles.

dernière mise à jour le 25/01/2011 à 10:11
 
 
 
A lire aussi...1 2 3 4 5 6 7
 
 
 
Ses photos