La carte jeune

Retour
Articles · 12/12/2018 à 09:11
12/12/2018 • 09:11

Pour pallier l’absence de joueurs plus expérimentés ou pour apporter davantage de fraicheur, Alain Perrin a appelé plusieurs jeunes du centre de formation en renfort. Présentation des quatre dernières pépites de la forêt de Haye.

Christopher Wooh

17 ans - Défenseur central
Son modèle : Clément Lenglet
Le moment fort : « L’échauffement sur la pelouse de Picot contre le Red Star. On ressentait vraiment une pression positive. J’espère pouvoir entrer en jeu une prochaine fois. »
Christopher Wooh en 2017 avec l
Repéré à l’US Chantilly, Christopher Wooh a été observé pendant plusieurs saisons avant de rejoindre le centre de formation de l’ASNL à l’âge de 15 ans. « Il a vraiment beaucoup grandi entre 14 et 15 ans, se souvient le recruteur Mohamed Ouadah. Cela lui a permis de gagner en confiance et de trouver sa place. » Déjà appelé en équipe de France U17, il n’a pas encore eu la chance de porter le maillot bleu en compétition officielle.

L’avis d’Alain Perrin : « C’est un garçon en avance d’un point de vue morphologique, ce qui lui permet de rivaliser avec des adultes. Il possède un gros potentiel athlétique, mais aussi une bonne technique. Il doit maintenant accumuler de l’expérience. »

Giovanni Haag

18 ans - Milieu de terrain défensif
Son modèle : Miralem Pjanić
Le moment fort : « Mon entrée en jeu contre le Red Star. Vu que je m’échauffais avec Danilson Da Cruz, je ne m’y attendais pas du tout. J’avais un peu d’appréhension, car peur de mal faire. Heureusement, j’ai bien négocié mon premier ballon et cela m’a mis en confiance. »
Premier match pour Giovanni Haag
Originaire de Saint-Avold, Giovanni Haag a été suivi par Mohamed Ouadah dès l’âge de 11 ans. « Il avait déjà cette qualité de passe et ce tempérament qui pouvait l’aider à franchir les étapes, explique le recruteur. Tout n’a pas été simple dans sa vie personnelle, mais il est sur le bon chemin. » À l’aise des deux pieds, Giovanni est un joueur qui aime entreprendre et participer au jeu.

L’avis d’Alain Perrin : « C’est un milieu de terrain défensif assez complet avec de la technique, une bonne vision du jeu, des valeurs athlétiques et de l’impact dans les duels. Il est également polyvalent puisqu’il peut aussi évoluer en défense centrale. »

Samir Bouzar

19 ans - Défenseur central
Son modèle : Thiago Silva
Le moment fort : « Ma passe décisive à Orléans. Vu que je joue habituellement dans l’axe, je n’en réussis pas souvent. Mon objectif est d’abord de bien défendre. »
Samir Bouzar
Arrivé à l’âge de 10 ans en provenance du club de Laxou, Samir Bouzar est un pur produit de l’école de football de l’ASNL. Bien éduqué, discipliné dans le jeu, il possède surtout l’âme d’un défenseur. « Après avoir mis du temps à trouver une véritable confiance à la hauteur de ses qualités, il arrive aujourd’hui à maturité », constate Mohamed Ouadah. C’est aussi le premier joueur de l’école de foot à avoir signé un accord de non-sollicitation. « C’était une vraie mise en valeur, car habituellement réservé aux joueurs qui viennent de l’extérieur. »

L’avis d’Alain Perrin : « C’est un défenseur central bon dans les duels. Il nous a dépannés dans le couloir droit à Orléans et a réussi un premier match très intéressant. »

Vinni Triboulet

19 ans - Attaquant
Son modèle : Robinho
Le moment fort : « Mon but à Orléans. Vu que je ne pensais même pas débuter le match, c’était incroyable de marquer. C’était un moment très fort et une grande joie collective. »
Le buteur Vinni Triboulet
Vinni Triboulet est arrivé au centre de formation un peu plus tard que ses copains. Repéré aux Lilas, il a été enrôlé pour l’équipe U19 il y a deux ans et demi. « On recrute peu à cet âge-là, précise Mohamed Ouadah. Il s’agissait donc d’un recrutement très ciblé sur un profil qu’on n’avait pas dans nos effectifs ». En l’occurrence un avant-centre capable de se créer des occasions tout seul et de marquer. « Il est capable de fulgurance et possède encore des réserves, comme il a pu le montrer lors de ses deux matchs avec les pros. »

L’avis d’Alain Perrin : « C’est un attaquant qui montre beaucoup de générosité dans ses courses. Il a trouvé le chemin des filets dès son premier match à Orléans. Il est en réussite et possède l’insouciance de la jeunesse. »

Flèche droite