Site officiel de l'ASNL
 mémoriser mot de passe oublié inscription  

 
 
 
 
 
 

Le stade Marcel-Picot

Le 11 octobre 1913, le secrétaire des étudiants de Nancy adresse au maire un rapport sur l'opportunité de construire un parc universitaire afin de favoriser l'entraînement et l'organisation de grandes manifestations. Le projet est de nouveau évoqué après la Première Guerre mondiale. Le stade universitaire lorrain, présidé par un chapelier nommé Marcel Picot, obtient alors un terrain de six hectares situé au pont d'Essey.

 

Le parc des sports

Stade Marcel-Picot en 1985Le parc des Sports est inauguré le 8 août 1926 puis deviendra universitaire six ans plus tard. En 1935 s'y déroulent les premiers matchs de football professionnel du FC Nancy créé cette année-là. Au départ, il n'existait qu'une seule tribune, celle nommée ”Jacquet” en mémoire d'un ancien speaker du stade. Autour des trois autres côtés, les spectateurs prenaient place sur des monticules de terre arrangés en forme d'escalier. En 1963, les premiers projecteurs sont installés et seront remplacés par d'autres quinze ans plus tard.


La tribune Hazotte est construite en 1973. Dans cette configuration, le stade Marcel-Picot pouvait accueillir plus de 25 000 spectateurs et a même largement dépassé sa capacité lors d'un mémorable Nancy-Saint Étienne qui réunit 30 384 supporters en 1976/1977. En 1978, la piste d'athlétisme est supprimée pour permettre la construction des tribunes Marmite et Chaudron derrière les buts.

 

Une arène des temps modernes

C’est sous l'impulsion de Jacques Rousselot et Gérard Parentin que la Communauté urbaine du Grand Nancy a pris la décision de doter le club d’une nouvelle enceinte. Débuté durant l'été 1999, ce grand chantier de rénovation et de reconstruction s’est achevé trois ans et demi plus tard. Avec ses trois tribunes toutes neuves sorties de terre, et une tribune Hazotte agrandie, entièrement rénovée, le nouveau stade est méconnaissable. Aujourd’hui, le stade Marcel-Picot ressemble à une arène entièrement fermée avec une capacité d'accueil de 20 087 places assises et couvertes. Confortable et spacieux, le stade offre des conditions optimales pour accueillir un public de supporters, mais aussi familial en toute sécurité.

Panoramique du stade Marcel-Picot

C’est le cabinet d’architecte nancéien Thouveny qui est à l’origine de cette transformation dans laquelle la transparence joue un rôle majeur. Transparence à travers les angles et les tribunes. Transparence sur toute la hauteur des cages d’escalier de la tribune Jacquet qui permet de découvrir le paysage, la Meurthe et l’agglomération nancéienne en montant les étages. Transparence et vue depuis les salons, les salles de conférences, les bureaux de l’administration. Transparence et vue depuis ces mêmes espaces vers le stade, la pelouse et les tribunes.

Lors de la rénovation du stade, les dirigeants en ont profité pour rendre hommage à deux grands footballeurs nancéiens, Philippe Schuth et Roger Piantoni, en donnant leur nom aux deux tribunes situées derrière les buts et appelées auparavant Marmite et Chaudron.

dernière mise à jour le 16/08/2010 à 15:09
 
 
 
Ses photos