Site officiel de l'ASNL
 mémoriser mot de passe oublié inscription  

 
 
 
 
 
 
05/03/2013 - 8:22

Grange: Joue-la comme Beckham

L'international anglais du PSG l'a beaucoup inspiré, notamment par ses coups de pied arrêtés.

Il parait que David Beckham t’a beaucoup inspiré dans la manière de frapper les coups de pied arrêtés ?

Tout à fait. Quand j’étais petit, j’étais fan de David Beckham et regardais beaucoup de vidéos de lui, notamment de ses coups de pied arrêtés. Peut-être qu’inconsciemment, j’ai voulu prendre exemple sur lui. Plus tard, mon agent Marco Simone me disait souvent de beaucoup travailler ce secteur de jeu, car c’était important au haut niveau. Je ne l’ai pas fait plus que cela, mais me suis appliqué à être toujours bien concentré au moment de les frapper.

 

Tu tires aussi les penaltys ?

C’est plus compliqué qu’un coup-franc, car il y a beaucoup de pression. Je préfère les laisser aux spécialistes. Dans ce duel face au gardien, c’est le mental qui fait la différence. Tout le monde nous regarde et attend que l’on marque. Pour un coup-franc, c’est différent, car il y en a plusieurs au cours de la rencontre et cela nous laisse du temps pour nous régler.

 

Le coup-franc idéal ?

Entre vingt et vingt-cinq mètres du but légèrement décalé sur le côté gauche avec un ballon qui part au-dessus du mur. Comme celui que je frappe à Lorient. Mais si le gardien peut éviter d’aller la chercher, c’est mieux (rires). Ma priorité est de cadrer. Pour les coups-francs indirects aussi, car le gardien peut être surpris si personne ne touche le ballon. J’essaye aussi de mettre le ballon juste entre lui et ses défenseurs afin de provoquer leur hésitation.

 

Est-ce un domaine où il faut sans cesse chercher à évoluer afin de toujours surprendre ?

Puisque cela marche avec mes frappes de l’intérieur du pied, autant continuer. Je préfère me perfectionner plutôt qu’innover. Mon objectif est d’enrouler au maximum le ballon pour lui donner une trajectoire difficile pour les gardiens et lui permettre de revenir vers mes partenaires. Ils n’ont plus qu’à la toucher pour la mettre au fond.

 

Pour revenir sur Beckham, j’imagine que c’est une grande déception de ne pas pouvoir l’affronter ce samedi ?

Cela aurait été énorme et je suis forcément déçu de manquer cela à cause d’une blessure. Mais, je vais faire le déplacement avec l’équipe pour le voir et surtout montrer que je suis derrière mes coéquipiers. Un exploit est possible au Parc des Princes. On l’a réussi à Marseille alors pourquoi pas…