Site officiel de l'ASNL
 mémoriser mot de passe oublié inscription  
 
 
 
 
 
 
03/10/2012 - 16:12

Holveck: "C’est un règlement de compte"

Le directeur général de l’AS Nancy-Lorraine s’insurge contre une hausse de 50% de la taxe sur les spectacles.

Qu’est-ce que la taxe sur les spectacles ?

C’est une taxe assujettie sur la billetterie lors de chaque spectacle sportif. Cet impôt est versé à la commune où se situe l’équipement, en l’occurrence Tomblaine pour le stade Marcel-Picot. Son taux, compris entre 8% et 12%, est fixé par le conseil municipal qui peut également décider de ne pas appliquer cette taxe. C’est le cas de la ville de Nancy avec le SLUC Nancy Basket, qui ne paye aucune taxe pour ses matchs à Gentilly, mais aussi de beaucoup de clubs de Ligue 1. On va donc payer le maximum autorisé par la loi à partir du 1er janvier prochain puisque M. Feron a décidé d’augmenter le taux de 8 à 12%.

 

En passant de 8 à 12%, quel sera le préjudice pour l’ASNL ?

Cela représente une augmentation exceptionnelle de 50%. Imaginez simplement que l’on vous augmente vos impôts de 50% d’une année sur l’autre… C’est pire encore pour notre club puisque l’on fait notre budget de juillet à juin. On va donc, en cours d’année, subir un coût supplémentaire que l’on ne pouvait pas prévoir. En se basant sur nos chiffres d’affluence de la saison dernière, cela correspond à une augmentation d’environ 100 000 euros. Mais, si on se base sur une bonne saison comme par exemple en 2008/2009, cela peut s’élever jusqu’à 165 000 euros.

 

Est-ce que vous allez répercuter cette taxe supplémentaire sur les prix des billets ?

Dans ce contexte économique difficile qui touche tous nos supporters, cela ne serait pas raisonnable. Il faut d’abord penser à eux. Il n’y aura donc aucune hausse des prix. Même si cela va compliquer notre tâche pour équilibrer nos comptes et nous handicaper pour l’avenir, le club supportera seul cette augmentation d’impôt. Dans un contexte difficile où tous les clubs constatent des baisses d’affluence dans leur stade, ce n’est donc pas une bonne nouvelle. Heureusement que nous avons réussi à enregistrer une centaine d’abonnés supplémentaires par rapport à la saison dernière, mais aussi que notre président supporte le club sur ses épaules.

 

Comment expliquez-vous l’augmentation de 50% de cette taxe ?

Pour cette saison, le club a décidé de ne plus inviter M. Féron en tribune officielle lors des matches organisés par le club. L’ASNL a tout loisir d’inviter qui elle veut. Rien ne nous impose de recevoir quelqu’un en particulier, à fortiori quand il s’agit d’une personne qui passe son temps à vous dénigrer, à vous calomnier. Et je n’ai pas pour habitude de faire venir à ma table des personnes qui ne m’apprécient pas.

À la fin du mois d’aout, l’assistante de M. Feron nous a contactés pour demander les deux invitations qu’il recevait précédemment. Le secrétariat du club lui a répondu qu’il ne faisait plus partie des personnes invitées en tribune officielle, là où se trouvent les amoureux du club, là où nous estimons qu’il n’a plus sa place. La réponse a été cinglante : « Vous direz à Monsieur Holveck que la taxe sur les spectacles sera donc augmentée…» La menace a été portée à exécution la semaine dernière, lors d’un conseil municipal tenu en catimini. J’ai essayé personnellement de le joindre, sans aucune réponse à ce jour. Je pensais qu’un élu devait à minima prévenir et expliquer ses décisions et constate que ce n’est pas le cas à Tomblaine. Mais est-ce une surprise ? 

En tout cas, il est clairement établi qu’il s’est servi de son statut pour exercer une vengeance personnelle, qu’il s’agit d’un règlement de compte… C’est digne de la cour de récréation de l’école maternelle. Monsieur le maire de Tomblaine a décidé d’augmenter les impôts de l’une des entreprises de sa commune de 50%, c'est-à-dire près de 100 000€ pour cette année. On peut donc estimer, comme le précisait un quotidien régional cette semaine, que chacune des invitations refusées nous a couté 50 000€. On détient certainement un nouveau record, celui des invitations les plus chères du football français. Dernière précision importante : Monsieur Feron est titulaire de deux invitations à l’année en tant que maire d’une commune du Grand Nancy, certes pas en tribune officielle, mais tout de même en tribune Hazotte présidentielle ! Ce n’est peut-être pas en adéquation avec le standing qu’il souhaite qu’on lui accorde…